relaxation dynamique de caycedo en sophrologie

Qu’est-ce que la relaxation dynamique de Caycedo en sophrologie ?

Dans le domaine du bien-être, nous avions vu qu’il était possible de disposer de techniques de relaxation des pieds. Dans une autre discipline, la sophrologie, il existe un ensemble de degrés d’exercices possibles pour une relaxation dynamique. Si la sophrologie est séparée entre les caycediens et les non caycediens (demandez à votre sophrologue les études qu’il eût pu entreprendre) , on doit bien constater que Alfonso Caycedo a largement popularisé la discipline à partir des années 60. Parmi les techniques et exercices que comportent la discipline, il existe ce que l’on appelle la relaxation dynamique de Caycedo. On l’appelle en abrégé RCD est cela induit un ensemble structuré de degrés d’exercices progressifs en mouvement et de pratiques méditatives. Plus généralement, les sociologues professionnels estiment que cela apporte une réponse globale aux demandes de bien-être.

D’où cela vient ?

On le sait, Alphonso Caycedo a fait des voyages en Orient où il découvrit de nombreuses pratiques comme le zen, le yoga et même le bouddhisme. Durant la seconde pmoitié des années soixante, il crée le RCD (la relaxation dynamique de Caycedo) à partir de son expérience de techniques ancestrales qu’il trouva en Inde (Yoga), au Tibet et même au Japon.

La technique de relaxation dynamique de Caycedo a la propriété, selon les spécialistes, de favoriser la connexion corps-mental, sujet que nous avions déjà évoqué dans notre sujet sur le bien-être psychologique, le tout par des mouvements, des apnées et des tensions musculaires.

Lorsque votre corps est ensuite au repos de nouveau, vous devriez ainsi prendre conscience des sensations amenées par l’exercice. On parle alors de rencontre vivantielle avec soi-même. A ce stade, on constate que l’éveil physique a entraîné un éveil mental, se traduisant dans la pratique par une conscience plus ouverte, élargie.  On se connaît mieux et comme disais le philosophe : “Connais-toi, toi-même !”.

Les principes et le fonctionnement de “la méthode RDC”.

On pratique la relaxation dynamique de Caycedo en groupe avec des exercices par degrés. Chacun de ces derniers se déroule sur une période déjà assez longue de deux mois et coïncide avec une année scolaire. Pratiquer et partager les quatre degrés qui suivent fait en quelque sorte l’objet d’une véritable initiation pour les sophrologues caycediens. Dans tous les cas, il s’agit de degrés d’exercices concourant à un objectif précis, répété trois fois. Les quatre premiers degrés sont regroupés en un cycle réductif mais Caycedo, après les années 80, ajouta deux autres cycles pour parachever sa méthode.

Le premier degré d’exercices

C’est le degré concentratif dans lequel on s’attache à vivre la présence de son corps. Après une pratique dite du kafa cleaning, il est proposé une série de tensions-détentes en position debout. A ce stade, on parle d’activations respiratoires et de stimulation des épaules, des bras, des avant-bras, des poignets, du tronc et des jambes. Dans cet exercice, une première étape a pour but de laisser venir une image d’un objet neutre comme un rocher ou un nuage par exemple (Caycedo proposait ses séances dans les Pyrénées vers la fin de sa vie).

La seconde RDC

Ici, l’exercice est dit contemplatif. On est sensé vivre surtout sa dimension mentale, la vivance phonique de l’esprit. Cela se pratique cette fois-ci assis et l’objet de contemplation est son propre corps. Après une activation de la tête, des bras, des jambes, l’exercice débute par un travail sur les cinq sens.

La troisième RDC

Il s’agit de s’occuper du réflexif avec la notion de “vivance phonique de la rencontre corps-esprit“. Debout, les mains sur le bas-ventre, la respiration basse, la tension globale de tout le corps permettent de débuter. Ensuite, il s’agit d’être en position assise (en position zen), au bord de la chaise, mains sur le bas-ventre, dos cambré, épaules dégagées.Il y a ensuite des déplacements que l’on nomme sophrodéplacements suivis d’une grande pause phonique de totalisation. Une marche avec les yeux semi-ouverts est proposée, rythmée sur la respiration avant de reprendre une posture zen.

La quatrième Relaxation dynamique de Caycedo

Elle est sensée faire prendre en compte “les valeurs de l’existence“. L’exercice se fait les bras levés, debout et l’initié(e) doit ici vivre la présence dans son corps de la valeur choisie en alternance avec la présence du monde extérieur.

X.D