formation accueil receptionniste

La formation accueil : A partir de 16 ans, devenir réceptionniste

La formation accueil est probablement l’une des branches sectorielles qui a le plus d’avenir encore aujourd’hui. Nous avons déjà évoqué les évolutions technologiques qui procèdent à la transformation de notre environnement et surtout à la transformation des métiers que nous occupions jusqu’ici. Si l’Intelligence artificielle (IA) à venir et surtout la robotisation des tâches les plus usuelles modifient en profondeur l’économie, l’accueil et plus généralement les métiers de services nécessitant une approche humanisée (les assistants de santé, les infirmières, les métiers impliquant de l’écoute) ont encore de beaux jours devant eux.

Qu’est-ce qu’une formation accueil ?

Les métiers de l’hôtellerie, du tourisme ou encore de l’industrie du Luxe font appel à du personnel qualifié et surtout professionnalisé. Il est donc nécessaire pour entrer dans ces métiers de réceptionniste, hôte ou hôtesse, de disposer d’une formation professionnelle adéquate. Les écoles du secteurs recrutent tôt les jeunes qui veulent apprendre, dès seize ans pour la plupart.Si vous avez le niveau BAC, vous pouvez entrer dans une école privée pour parfaire, via des stages, des contrats de professionnalisation également, vos compétences en terme d’accueil. Certaines écoles spécialisent à la réception des appels téléphoniques également, on parle alors de aisément de secrétariat à distance. Cela dit, les besoins et les débouchés de carrière ne sont pas ici les mêmes.

Pour être tout à fait exhaustif, il est aussi possible et recommandé de commencer par un BEP (Brevet d’Études Professionnelles) Métiers de la relation aux clients et aux usagers. Ce denier est un diplôme de niveau V reconnu par les professionnels du domaine commercial qui permet ensuite d’envisager des formations jusqu’au BAC également.

Quels débouchés après une formation accueil ?

Beaucoup d’entreprises ont besoin de professionnels pour l’accueil de leurs clients ou de leurs partenaires. En général, elles font appel à des sociétés spécialisées dans l’événementiel, qui proposent d’autres services comme le son et lumière par exemple. cela dit, ce n’est pas toujours le cas. Certaines emploient des professionnel(le)s à un plein temps pour faire la promotion de leurs produits ou innovations dans les salons et foires expositions un peu partout dans le monde. Cela veut dire donc qu’il peut être très intéressant de maîtriser plusieurs langues si vous êtes intéressé(e) par les métiers des l’accueil. Sur ce point, il peut être envisageable de faire en complément des formations langues en ligne pour assurer lors des entretiens ; il serait idéal également de partir à l’étranger pour parfaire non seulement la langue du pays ciblé mais aussi s’imprégner de la culture de l’accueil et du services. Certaines écoles en France proposent ce type d’échanges d’étudiants, il est conseillé de se renseigner avant de signer pour une formation ou une autre.

Grand tronc commun dans les métiers de l’accueil : L’hôtellerie et la restauration. Être réceptionniste dans un hôtel de Luxe, c’est nécessairement avoir fait ses classes par ailleurs mais les débouchés en termes de salaire et les évolutions professionnelles sont tout à fait intéressantes. En restauration, la réponse au besoin client et l’écoute des souhaits de convives lors d’une réception est aussi un savoir-faire. AU Danemark, il existe notamment une école prestigieuse proposant de devenir “serviteur” pour de très riches familles. Une piste dans les métiers d’accueil à ne pas écarter où vous avez de réelles mises en situation professionnelles.

Démarrer au SMIC pour commencer

Généralement, on démarre au SMIC dans l’accueil et on peut même démarrer avec un peu moins de celui-ci pour les jeunes qui sont payés à 80% du SMIC dans les contrats de professionnalisation par exemple. Cela dit, l’expérience est une chose particulièrement jugée par les employeurs et il est tout à fait possible de monter les échelons au sein d’une brigade, voire même de finir par être son propre patron.

X.D