qu est ce que le seo

Qu’est-ce que le SEO ?

Le SEO est un acronyme qui signifie “Search Engine Otimization” en anglais. On peut traduire celui-ci par “Optimisation pour les moteurs de recherche”. En français, on parle plus volontiers de référencement naturel ou de référencement organique. Il s’agit par définition d’un ensemble de techniques permettant d’améliorer la visibilité des pages d’un site Internet sur les moteurs de recherches comme Google, Bing, Yahoo, Lilo, Qwant, DuckDuckGo, Baidu ou encore Ecosia. Spécialité du Webmarketing, le SEO connaît un grand essor en raison du fait qu’il s’agit, avec le SEA (Search Engine Advertising ou “référencement payanté”) qui est la technique de placement d’annonces payantes dans les résultats de recherche, de la seule solution marketing répondant au besoin des internautes “intentionnistes”.

L’évolution du SEO depuis les débuts du Web

Avec l’émergence de Google, l’ensemble des acteurs sur le référencement naturel a porté son attention sur ce moteur de recherche. Aujourd’hui,“faire du SEO”, c’est avant tout sur Google. Cependant, il n’en a pas toujours été ainsi. Aux débuts d’Internet, et surtout du Web, les recherches s’effectuaient sur des annuaires. On trouvait les sites Internet non pas en effectuant une recherche mais surtout en se rendant sur de grands annuaires recensant l’ensemble des sites Internet. Le plus célèbre d’entre eux s’appelait DMOZ. Disparu aujourd’hui, cet annuaire a d’ailleurs largement inspiré l’algorithme de Google que l’on appelle le PageRank et qui fut breveté dès 1998 par le fondateur Larry Page (accompagné de Sergueï Brin).

Si Google arrive bien tard sur le marché des moteurs de recherches, il n’en est pas moins tout à fait innovant dès les origines. Au tournant de 2004, alors même que Google ne trustait pas encore l’ensemble du marché occidental, la bascule se fait réellement du fait des améliorations apportées à la recherche par l’internaute. La stratégie de commercialisation s’est essentiellement fondée sur le fait que sur Google, “on trouve facilement”.

A la différence des premiers moteurs (Altavista, Lycos, etc.), Google n’oriente pas ses résultats principalement sur la notion de “mot clé” comme on l’entend souvent. En réalité, le PageRank est avant tout basé sur une notion de “popularité. La popularité consiste à faire sortir plus facilement des résultats de recherche proposant des sites Internet “trustés” par d’autres. Pour être clair, sur un moteur de recherche classique, le fait qu’une page web (url) soit visible dépend essentiellement du fait que l’expression recherchée soit présente sur cette même page. Si, sur Google, cet aspect a une importance, il n’est pas le seul : Le fait que l’adresse Web (url) bénéficie de liens provenant d’autres sites Internet (la popularité) impacte également le positionnement de cette page. Orienté sur le lien avant même d’intégrer des questions de sémantique (essentielles par ailleurs dans le SEO), le moteur de recherches Google a introduit une variable particulièrement pertinente pour sortir des résultats auprès de ses internautes.

D’un point de vue technique, le SEO consistait originellement à soumettre les sites Internet dans les annuaires. Pour ce qui concerne les premiers moteurs de recherches apparus dès la fin des années 90, il s’agissait de remplir les pages de mots clés (parfois non visibles de la part des internautes). Avec Google, la notion de lien a clairement évolué. Aujourd’hui, les référenceurs SEO appuient leurs stratégies à la fois sur un travail “on-page” consistant à sémantiser sans en abuser les urls et sur un travail “off-page” consistant à favoriser l’ajout de liens vers les pages du site Internet dont ils ont la charge. Évidemment, ces différentes actions sont nombreuses et il est impossible ici de faire l’étalage complet des techniques SEO. A peu près toutes intègrent la notion de lien (à la fois sur la page et en dehors, que ce soit pour les questions d’arborescence, d’association de pages entre elles, etc.).

LE SEO en 2020 – 2021

Aujourd’hui, on ne peut plus résumer les actions mises en place en référencement naturel à un travail sur l’arborescence, le contenu et les liens (notamment les backlinks) bien que ces actions menées permettent toujours d’avoir une efficacité très importante. D’abord, le web est embarqué toujours plus et la majorité des Internautes utilisent un smartphone qui ne permet pas forcément de permettre l’affichage optimimum d’un résultat en première page. Si vous tapez une requête dans votre smartphone (ou que vous faites une recherche vocale), le premier résultat sera pour l’essentiel autre chose qu’un premier lien naturel. Il y a les publicités (Google Ads), des résultats de type “People also Ask“, des feature snippets qui ne facilitent pas l’action au clic sur le site Internet, etc. En d’autres termes, se focaliser uniquement sur une stratégie comprenant contenu, maillage interne, arborescence et backlinks ne suffit plus à donner des résultats incroyables comme par le passé. Il n’en reste pas moins que, de l’avis de l’ensemble de la profession SEO, cela reste la base d’une stratégie de Webmarketing.

Google essaye de proposer de nouveaux services, y compris dans la suggestion. On parle ainsi de recherches associées alors même que cela n’existait pas réellement dans le passé, on parle aussi de solutions liées aux recherches antérieures toujours plus visibles ; C’est le cas notamment de Google Discover (l’affichage sur mobile de sujets que vous pourriez apprécier avant même de vous inviter à faire une recherche) mais aussi de YouTube (qui est aussi un moteur de recherches de vidéo avec implications sémantiques) lié directement aux résultats du moteur de recherches principal.

On comprend dès lors qu’il s’agit, lorsque l’on parle de SEO, d’un ensemble de techniques très évolutives et dépendantes des innovations réalisées par la firme de Mountain View.

X.D.