gerer les mots mechants

Gérer les mots méchants dits par d’autres

Parfois, dans la vie, nous-mêmes ou des personnes tierces peuvent avoir des mots méchants. En fonction du caractère de chacun, il est possible de rentrer dans la surenchère mais ce type de réponse est le plus souvent incontrôlé et cause encore plus de dégâts que prévu. Si vous êtes confronté(e) à des réactions de ce type, nous vous convions à suivre quelques-uns de ces conseils.

Opposer une réaction atypique fondée sur la gentillesse

Lorsqu’une personne sort des insanités, est très en colère ou semble vouloir blesser avec des mots méchants, le mieux est d’avoir une attitude asymétrique. Qu’est-ce que cela veut dire ? Tout simplement que le fait de tenir une position, que ce soit par une réponse verbale ou une attitude physique en décalage, peut désamorcer l’état d’esprit du tiers. En soi, il convient le plus souvent de na pas répondre et de laisser la personne dans son état d’esprit. Au fond, elle a éprouvé à ce moment précis un besoin, celui d’énoncer des mots déplacés pour soulager une impulsion personnelle qu’il ne vous appartient pas forcément de comprendre.

Sans forcément lui répondre par des mots plus aimables de type : “C’est gentil de ta part !”, certaines et certains proposeront la solution du sourire. Un sourire est désarmant le plus souvent . Bien entendu, ce n’est pas toujours possible et cela peut exciter encore plus l’autre mais cela a le mérite de le conduire sur les chemins de l’incompréhension. Si je ne comprends pas, c’est peut être moi qui ait un problème…

Pensez à voir des professionnels de santé et notamment des psychologues au besoin.

Exiger des excuses… plus tard

C’est presque toujours impossible d’exiger des excuses une fois les faits immédiatement réalisés. Le plus souvent, il faut pouvoir laisser du temps au temps et surtout se protéger pour éviter que la mayonnaise ne monte. Souvent, être en décalage “conscient” avec ce qui vous tombe dessus et prendre le temps d’apaiser les maux de la personne en vous éloignant ou en le laissant terminer ses phrases est une bonne solution. Le temps de l’action est pour plus tard.

Il s’agit avant tout de désamorcer les colères

Si vous estimez être en danger ou sentez que vous risquez votre intégrité physique, la fuite et l’appel au secours sont essentiels.

La complexité des relations humaines et la question de la bienveillance

On le sait, les relations humaines sont parfois complexes. Nous ne vivons toutes et tous pas les mêmes choses et n’avons pas le même passé ni le même avenir. Dans la mesure du possible, essayez de faire preuve de bienveillance à l’égard de toute personne, au-delà du respect qui lui est dû. C’est une qualité rare qui ne doit pas vous faire oublier que, parfois, vous devez agir en contactant les personnes adéquates ou la police (notamment lorsque les mots méchants deviennent violents).

Mais la bienveillance est une posture qui reste potentiellement également une arme contre toutes les formes d’incompréhensions. On peut également en user dès lors que l’on cherche à se faire des relations amicales ou même lorsque l’on cherche à trouver l’âme sœur, la relation sérieuse que beaucoup d’entre nous aspirent à avoir. Le tout sans mots méchants évidemment.

X.D.