qu est ce que l hypnose ?

Qu’est-ce que l’hypnose ? Où faire une séance ?

L’hypnose est une pratique thérapeutique assez répandue de nos jours mais aussi un état modifié de la conscience. Il existe ainsi un peu partout en France des personnes spécialisées dans les pratiques thérapeutiques par l’hypnose. Que vous soyez à Lille, Paris, St Nazaire, Marseille, Brest, Toulon ou encore à Strasbourg, des personnes proposent ce service qui est souvent pratiqué pour les addictions comme le tabac. Vous pouvez ainsi trouver de l’hypnose à Pornic comme dans d’autres régions et ce phénomène ne fait que s’accroître. Zoom sur la question.

D’où vient l’hypnose ?

On sait à peu près toutes et tous que le terme vient du grec, plus précisément de “Hupnoein” qui signifie “endormir”. C’est un état où l’individu est à mi-chemin de la conscience et de l’éveil et de nombreux thérapeutes se sont mis à l’hypnose pour comprendre le mal-être de leurs patients. Ainsi, Freud, pour ne citer que lui, était aussi et avant tout hypnothérapeute. C’est un état que nous rencontrons à peu près tous les jours en réalité, particulièrement lorsque nous sommes devant un écran, en voiture ou tout simplement en train de flâner. Mais la thérapie qui s’en dégage vise à toucher des aspects mal connus de notre conscience et les professionnels de l’hypnose en France essaient donc d’activer ces zones de notre cerveau.

Quels sont les différents types d’hypnoses ?

Comme évoqué plus haut, de nombreux praticiens se sont lancés dans l’hypnothérapie, les sophrologues Caycédiens notamment, mais aussi les psychologues ont pu répertorier plusieurs états :

L’hypnose classique est ainsi appelée ainsi depuis le dix-neuvième siècle et fonctionne avec des mécanismes de suggestions directes. On l’utilise énormément pour lutter contre les phobies, comme celles relatives aux serpents, aux araignées ou encore tout simplement pour la consommation d’un produit en particulier. Freud l’utilisait notamment pour les névroses phobiques et nombre de ses sujets concernés par une phobie en ont bénéficié.

Milton Erickson a considérablement marqué l’histoire de l’hypnose au milieu du 20ème siècle en donnant son nom à l’hypnose Eriksonnienne. Sa différence par rapport à l’hypnose classique est de proposer de solliciter la créativité de l’inconscient et inviter le sujet à exprimer ce qui pourrait être changé pour une meilleure situation. C’est une technique qui suit le cheminement erratique de l’inconscient. ce qui est intéressant ici, c’est que de nombreux outils de communication sont repris par l’américain pour développer sa pratique qui est aujourd’hui enseignée dans les écoles qui forment à l’hypnose.

La nouvelle hypnose, plus récente encore et datant de la fin des années soixante-dix, a été en partie développée par Daniel Azaoz. Inspirée d’Erickson, elle utilise aussi en partie des outils de communication verbale et non-verbale, en particulier la PNL (Programmation neuro-linguistique).

Enfin, il existe des spectacles d’hypnose que l’on retrouve dans les salles, les rues même. Il s’agit ici plus d’utiliser l’hypnose comme un jeu.

Quels bienfaits possibles de l’hypnose ?

Les hypnothérapeutes utilisent l’hypnose dans pas mal de cas chez des sujets qui ont des besoins tels que la perte de poids, le besoin d’arrêter de fumer, celles et ceux qui souffrent de stress chronique, ceux qui ont des problèmes gastriques ou même pour les femmes qui sont sur le pont d’accoucher ou qui viennent de le faire. Certains médecins pratiquent l’hypnose également et il est envisageable parfois d’imaginer une pratique hypnotique pour passer certains caps délicats de notre existence en travaillant sur notre inconscient.

C.S