le qr code est mort

Le QR Code : Chronique d’une mort annoncée dès l’origine

Le QR code est une abréviation de “Quick Response et il est en quelque sorte l’héritier des codes barre que vous pouvez trouver sur les vêtements ou sur les produits que l’on se procure en magasin. Le principe est simple, pour créer de l’engagement voire même de la réalité augmentée (avec les QR codes “de mémoire” que l’on trouve parfois sur les pierres tombales des cimetières), ce petit bout de code permet à un utilisateur muni d’un smartphone et d’une application adaptée de lire une adresse qui, généralement, amène sur un site Internet, un texte, un mail, un sms, un numéro de téléphone ou une fiche contact par exemple. En communication, on a connu une grande vague visible de QR codes à toutes les sauces. Au point que certains l’affichent encore sur le cul de leur camionnette de tournée professionnelle. Mais n’est-ce pas déjà un outil mort faute d’usage dans le quotidien ? Le QR code a-t-il encore un avenir dans le secteur des nouvelles technologies ? Explications.

La diversité des destinations crée la confusion

Tomber sur un QR Code, c’est un peu comme tomber sur un cheveu dans la soupe. On ne sait pas ce que l’on va pouvoir bien faire de celui-ci d’autant que, pour reprendre l’exemple de la camionnette, d’autres informations sont généralement beaucoup plus explicites comme le nom de la société ou le numéro de téléphone.

Et puis, quand bien même on se dit que l’on va scanner ce petit carré (ou toute autre forme d’ailleurs), on ne sait pas sur quoi on va tomber. Et sur ce plan, les promesses sont parfois hyper-décevantes comme le résultat. Par exemple, utiliser un QR Code pour inviter ses clients et consommateurs à se rendre sur une page Facebook, c’est vraiment peu engageant. Avec un peu de réflexion, le simple “retrouvez-nous sur Facebook” (Tout le monde y est sur cette plateforme sociale ou presque) devrait largement suffire. Facebook n’a pas la réputation d’avoir un moteur de recherches phénoménal comme celui d’un Google ou d’un équivalent, mais cela suffit pour retrouver une page…

Mis à toutes les sauces, le QR est comme un media vaguement Geek qui, sur le plan de la communication, marque un réel manque d’originalité.

L’usage spécifique peut sauver le QR Code mais…

J’évoquais les pierres tombales de cimetières et c’est clair qu’ici, dans un usage particulier et dans un environnement où la technologie peut se faufiler dans la mobilité plus facilement qu’en voiture, derrière un camion, le QR Code peut créer un trait d’union entre les personnes disparues, leur histoire et celles et ceux qui s’en préoccupent. Mais nous sommes en tous points sur un usage spécifique qui pourrait tout à fait communier avec l’idée que la technologie apporte une information qualitative.

cependant, au regard du désintérêt dans les autres circonstances, peu de gens, y compris et surtout auprès des jeunes gens, mettent sur leur smartphone une application de lecture de QRCode. Il faut en effet avoir le réflexe de dégainer son téléphone et d’être équipé pour. Ce qui faîne vraiment un usage incontournable du petit frère du code barre, c’est l’implication des géants (notamment les GAFA) dans son usage. Ni Google, ni Facebook, ni Amazon, ni Microsoft n’ont pris le parti de parier durablement sur ce qui pourra être probablement dans l’histoire de la technologie une légende disparue un jour.

X.D