definition courtoisie

La courtoisie, définition ; peut-elle sauver le monde ?

Nous avons déjà évoqué la politesse comme un savoir-vivre alors même que celle-ci peut être employée dans d’autres cadres, comme par exemple la rédaction d’un courrier officiel accompagné de sa “formule de politesse“. Le sujet de cet article a pour but de traiter la question de la courtoisie. Henri de Montherlant disait notamment à son propos : “La vie est courte, mais elle nous laisse toujours du temps pour la courtoisie” (tiré de La Reine Morte, une pièce en trois actes de 1942). Commençons par une définition.

Définition de la courtoisie

La courtoisie est souvent reprise comme un synonyme de politesse. On peut songer également à la correction nécessaire en toutes circonstance. En réalité, on peut définir la courtoisie comme un savoir-être mais aussi comme un art de vivre. De même, elle peut s’intégrer dans certains groupes ou milieux sociaux comme une composante de ce que l’on pourrait globalement qualifier “l’étiquette”. On est ainsi courtois non pas simplement parce que la politesse fait partie de notre éducation mais aussi parce que l’on souhaite respecter l’étiquette et la bienséance.

Un art de vivre en société

La courtoisie apparaît un peu désuète pour nombre de nos contemporains et cela se reflète dans le langage courant. Pourtant, c’est une occasion formidable de détendre les relations humaines, y compris lorsque les rapports de force émergent. on peut ne pas être d’accord, débattre à bâtons rompus mais rester courtois par exemple. De même, il est possible de mentir , de masquer ses intentions mais pourquoi ne pas le faire en restant courtois ? Certes, ce dernier propos est un peu provocateur mais il n’est pas sans me faire songer à ce que disait Nietzsche dans son excellent “Humain Trop Humain”, l’un de de ses ouvrages majeurs à mon sens :

“il n’y a pas dans le commerce avec les hommes de plus grande folie que de s’attirer la réputation de prétention ; cela est pire encore que de n’avoir pas appris à mentir avec courtoisie.”

Politesse, courtoisie, bienveillance également, des notions largement reprises par le philosophe.

Oui, la il faut voir ici un rapport à l’éducation avec la question de la courtoisie… Or, l’éducation est à n’en pas douter l’un des enjeux majeurs pour sauver le monde de sa perte. Que l’intention soit pure ou non, jugée “bonne ou non”, mettons-y les formes 😉

X.D